Prevention strategiesSection 1: Quelles sont les stratégies de prévention de la commotion cérébrale liée au sport (CCL) qui réduisent le risque de commotion cérébrale et/ou d’impact sur la tête (par exemple, équipements, politiques/règles, stratégies d’entraînement)?

Introduction: La prévention de la commotion cérébrale liée au sport peut être envisagée selon un spectre et comprend la prévention primaire (prévention des commotions chez les individus en bonne santé), la prévention secondaire (prévention de la récurrence des commotions) et la prévention tertiaire (prévention des conséquences à long terme). Toutes les facettes de la prévention des blessures sont importantes, mais se concentrer sur la prévention primaire aura le plus grand impact en santé publique en réduisant le fardeau de la commotion et ses conséquences. De manière générale, la recherche évaluant les stratégies de prévention de la commotion a considéré les équipements de protection individuelle, les changements de politique et de règlement, les stratégies d’entraînement et la gestion.

Recommandation 1.1 L’utilisation de protège-dents devrait être encouragée chez les enfants et les adolescents pratiquant le hockey sur glace

  • Évaluation des recommandations, développement et évaluation, GRADE: qualité faible
  • Niveau de preuve: B
  • Références

Recommandation 1.2 : Une politique interdisant les mises en échec corporelles devrait être soutenue pour tous les enfants et la plupart des niveaux de hockey sur glace adolescent

  • GRADE : qualité élevée
  • Niveau de preuve: A
  • Références

Recommandation 1.3 : Les stratégies limitant les entraînements avec contact au football américain devraient éclairer les politiques et recommandations connexes pour tous les niveaux

Recommandation 1.4 : Les programmes d’échauffement avec entraînement neuromusculaire sont recommandés, sur la base de recherches en rugby, tandis que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour les femmes et d’autres sports d’équipe. L’accent devrait être mis sur les composantes de l’exercice ciblant la prévention de la commotion cérébrale

Recommandation 1.5 : Il est recommandé de mettre en place des politiques obligeant à utiliser des stratégies de gestion optimales de la commotion cérébrale pour réduire les taux de récidive des commotions

  • GRADE: qualité très faible
  • Niveau de preuve:B
  • Références

(Les recommandations ont été harmonisées avec et sont adaptées de la Déclaration internationale d’Amsterdam sur la commotion cérébrale dans le sport.)

_____________________________________________________________________

Prevention strategiesSection 2: Y a-t-il des conséquences non intentionnelles des stratégies de prévention de la CCL?

Introduction: Idéalement, un programme de prévention des blessures développé et mis en œuvre réduira avec succès les blessures d’un type spécifique ou d’une population spécifique. Cependant, il est important de considérer que le même programme de prévention des blessures peut augmenter involontairement le risque de blessures d’un autre type ou à une population différente ou future. L’évaluation continue après la mise en œuvre d’une mesure de prévention des blessures reste un aspect important de la prévention pour s’assurer qu’il n’y a pas de conséquences non intentionnelles en matière de blessures.

Recommandation 2.1 : L’expérience antérieure des mises en échec corporelles dans les matchs de hockey sur glace n’était pas associée à des taux de commotion cérébrale globalement plus faibles lorsque les joueurs adolescents jouaient dans des ligues permettant les mises en échec corporelles, suggérant qu’il n’y a pas de conséquences non intentionnelles globales de la politique interdisant les mises en échec corporelles pour refuser la recommandation politique ci-dessus

  • GRADE: qualité modérée
  • Niveau de preuve: B
  • Références

Recommandation 2.2: Les futures recherches devraient envisager l’évaluation des conséquences non intentionnelles des stratégies de prévention de la commotion cérébrale dans tous les contextes.

(Les recommandations sont adaptées de la Déclaration internationale d’Amsterdam sur la commotion cérébrale dans le sport.)